GANSU


GANSU
GANSU

GANSU [KAN-SOU]

Province de Chine s’étendant sur 366 500 kilomètres carrés et peuplée de 22 850 000 habitants (selon les estimations de 1992). Les minorités nationales les plus importantes sont représentées par les Tibétains, les Mongols, les Hui, les Kazakhs, les Yugu. S’étirant sur plus de 1 500 kilomètres d’est en ouest, au contact de domaines géologiques fort différents, le Gansu se caractérise par un relief extrêmement contrasté où l’on peut distinguer cinq grands ensembles.

À l’est du Huanghe s’étend l’extrémité sud-ouest des plateaux de lœss, qui sont ici les plus élevés et les plus accidentés avec une altitude moyenne de 1 500 mètres. Ces plateaux sont coupés de profondes vallées, d’une multitude de ravines, et dominés par un ensemble de massifs montagneux dont le plus important est le massif des Liupanshan. À l’ouest du Huanghe s’allonge, sur un millier de kilomètres et sur une largeur de 50 à 70 kilomètres, le corridor du Hexi, couloir désertique constitué d’une succession de dépressions et de plateaux à une altitude moyenne de 1 000 mètres encombrés au sud de cônes de déjection qui s’alignent au pied de l’énorme masse des Qilianshan, série de chaînes parallèles alignées à la limite des plateaux du Qinghai, à des altitudes supérieures à 3 000 mètres, et qui culminent au mont Qilian à 5 664 mètres. Au nord s’étend l’extrémité occidentale du plateau mongol occupé essentiellement par le désert d’Alashan.

S’étendant du domaine de la Chine du Nord jusqu’aux portes de l’Asie centrale, le Gansu connaît une dégradation progressive de ses conditions climatiques: à l’est du Huanghe, il tombe annuellement 400 à 500 millimètres de précipitations, qui diminuent très rapidement vers l’ouest où elles sont inférieures à 100 millimètres; ce sont partout des pluies d’été. De même, les contrastes thermiques s’accusent d’est en ouest: — 4 0C en janvier et + 22 0C en juillet à l’est, — 10 0C et + 26 0C dans le corridor du Hexi. Mais, contrastant avec les solitudes désertiques du plateau mongol qui le borde au nord, le corridor du Hexi est jalonné d’oasis alimentées par les eaux descendues des Qilianshan, lui valant ainsi d’être la seule voie de liaison praticable entre la Chine du Nord et l’Asie centrale.

C’est à la faveur d’une telle situation géographique que s’est réalisée au Gansu la pénétration la plus occidentale de la colonisation agricole traditionnelle chinoise, où le blé occupe une grande partie des terres cultivées. Selon les diverses conditions topographiques et climatiques, le Gansu se divise en trois grands domaines agricoles. À l’est du Huanghe, les cultures en terrasses des plateaux de lœss, avec le blé d’hiver et les millets (culture d’été), sont les cultures essentielles. À l’ouest du Huanghe, le blé de printemps et le riz sont les principales cultures céréalières, et le coton une importante culture industrielle, particulièrement développée sur les rives de la Sulei et du Tanhe: c’est une agriculture d’oasis. Au cœur de la province, le bassin de Lanzhou, drainé par le Huanghe, est remarquable par la richesse et la variété de ses cultures: céréales (blé, riz), coton, tabac, fruits et cucurbitacées.

Toute cette agriculture repose sur l’irrigation, qui a été considérablement développée depuis 1949. Les principaux périmètres d’irrigation sont ceux de Zhangye et de Wuwei, alimentés par les eaux des Qilianshan (Essin-gol et Xihe). Par ailleurs, les prairies d’altitude représentent environ le quart de la superficie totale de la province où les minorités nationales du Gansu pratiquent l’élevage du mouton, qui constitue une des grandes ressources de la province.

Le Gansu est historiquement la première province pétrolière de la Chine: le bassin de Yumen produisait, en 1946, 97 p. 100 du pétrole chinois. Cette province disposerait également d’importantes réserves de charbon, qui est essentiellement exploité dans les bassins d’Aganzhen près de Lanzhou et de Shandan dans le corridor du Hexi. Par la suite, des gisements de minerai de fer ont été découverts à l’ouest, près de Jiuquan, où l’on projetait l’implantation de la base sidérurgique de l’Ouest chinois.

Le développement ferroviaire qui y a été entrepris depuis 1950 a fait du Gansu la plaque tournante de l’Ouest chinois. En 1952, la ligne du Longhai atteignait Lanzhou, pour gagner Ouroumtsi en 1961; et, à partir du Gansu, cette ligne est reliée d’une part à Pékin via Baotou (1958) et d’autre part à la province du Qinghai.

Les villes du Gansu ont de ce fait connu un essor rapide et important. Lanzhou est à la fois la capitale de la province et la métropole de l’Ouest chinois; son développement a été considérable: 200 000 habitants en 1949, 700 000 en 1957, 1 195 000 selon les estimations de 1990. Elle a été dotée de très importantes unités industrielles et notamment d’une des plus grandes raffineries chinoises, alimentée par pipe-line depuis Yumen, d’un réacteur atomique, d’industries chimiques, mécaniques et textiles. Le développement industriel de la ville a été tout particulièrement favorisé par l’édification sur le Huanghe, à 100 kilomètres en amont de la ville, d’un des trois grands barrages de Chine, le barrage de Liujia.

Avec 245 000 habitants selon les estimations de 1990, Tianshui est la métropole du Gansu oriental; c’est la grande place d’échanges avec le Sh face="EU Caron" オnxi voisin et un centre industriel actif (métallurgie, chimie, industries de la laine).

Longtemps isolée, Baiyin est devenue une ville industrielle moderne, spécialisée dans le traitement des laines et des peaux. Dans le corridor du Hexi, Wuwei et Dunhuang ont vu se développer considérablement leurs fonctions traditionnelles de marchés d’échanges, tandis que Yumen et Jiuquan sont de grandes bases industrielles.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Gansu — Carte indiquant la localisation du Gansu (en rouge) à l intérieur de la Chine Administration Pays …   Wikipédia en Français

  • Gansu — (chino simplificado: 甘肃, chino tradicional: 甘肅, pinyin: Gānsù, Forma tradicional: Kansu), provincia de la República Popular China. Su capital es Lanzhou; otras ciudades importantes son Yumen y Tianshui. Es una de las provincias interiores,… …   Enciclopedia Universal

  • Gansu — Gansu,   Kansu, Provinz in Nordwestchina, 454 300 km2, (1999 25,19 Mio. Einwohner, davon 8 % Hui, Tibeter, Mongolen u. a. Minderheiten; Hauptstadt ist Lanzhou. Der östliche Teil Gansus ist Lössgebiet, durch das der Hwangho fließt. Nach Nordwesten …   Universal-Lexikon

  • Gansu — [gän′sü΄] province of NW China: 141,506 sq mi (366,499 sq km): pop. 22,930,000: cap. Lanzhou …   English World dictionary

  • Gansu — Infobox PRC province ChineseName = 甘肃省 Pinyin = Gānsù Shěng EnglishName = Gansu Province Name = Gansu Abbreviation = 甘 or 陇 AbbrevPinyin = Gān or Lǒng ISOAbbrev = 62 MapSize = 275px OriginOfName = 甘 gān Ganzhou (Zhangye) 肃 sù Suzhou (Jiuquan)… …   Wikipedia

  • Gansu — /gahn syuu /, n. Pinyin. a province in N central China. 12,650,000; 137,104 sq. mi. (355,099 sq. km). Cap.: Lanzhou. Also, Kansu. * * * or Kan su conventional Kansu Province (pop., 2000 est.: 25,620,000), north central China. It is bordered by… …   Universalium

  • Gansu — 甘肃省 Gānsù Shěng Abkürzung: 甘/陇 (Pinyin: Gān/Lǒng) Hauptstadt Lanzhou Fläche   Gesamt   Anteil an der VR China Rang 7 von 33 364.186 km² …   Deutsch Wikipedia

  • Gansu — 甘肃省 (Gānsù Shěng) Provincia de Gansu Provincia de la República Popular China …   Wikipedia Español

  • Gansu — noun a province in north central China; formerly part of the Silk Road to Turkistan and India and Persia • Syn: ↑Kansu, ↑Gansu province • Instance Hypernyms: ↑state, ↑province • Part Holonyms: ↑China, ↑ …   Useful english dictionary

  • Gansu — or Kansu geographical name province N central China capital Lanzhou area 137,104 square miles (356,470 square kilometers), population 22,371,141 …   New Collegiate Dictionary